Tag Archives: justice

Du Silence et des ombres

17 Avr

Alice au pays des bêtes sauvages

Du Silence et des ombres, Robert Mulligan, 1963. Adapté du roman d’Harper Lee, Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur.

du-silence-et-des-ombres_310244_23294

Maycomb, petite Ville d’Alabama, années 30. Atticus Finch (Grégory Peck) avocat et père veuf de deux enfants, Jem (10 ans) et la charismatique Scout (6 ans), est chargé de la défense de Tom, un homme noir, injustement accusé du viol d’une jeune fille blanche. Alors qu’Atticus démontre avec brio l’innocence irréfutable de l’accusé, celui-ci est condamné par le jury constitué de blancs, sous les yeux des enfants d’Atticus qui assistent au procès. Aucun recours en appel ne pourra être fait, puisque Tom sera abattu lors d’une tentative d’évasion. Quelques jours plus tard, Jem et Scout sont agressés dans un bois au retour de la fête de l’école. Ils sont sauvés de justesse par l’intervention de Boo, personnage mystérieux et énigmatique, craint par les habitants de Maycomb. Dans la lutte, Boo tue l’agresseur des enfants. Le soir-même, lors de la visite du shérif chez les Finch, une version accidentelle de la mort de l’agresseur est décidée, pour éviter à Boo un procès public, malgré le cas évident de légitime défense.

Lire la suite

The Forgiveness of Blood (Le pardon du sang)

8 Mai

The Forgivness of Blood (Le pardon du sang) de Joshua Marston

Etats-Unis, 2011, 1h49

Film inédit

A partir de 12 ans

Découvert lors de la dernière édition du festival Ciné-junior, ce deuxième long métrage de Joshua Marston nous a touché et les DDLP ont souhaité le défendre ardemment. Ce film est pour le moment inédit, il n’a pas encore trouvé de distributeur en France. Pour autant il est certainement possible de s’organiser pour le faire circuler dans nos salles.

Ce film délicat trouverait parfaitement sa place dans un dispositif comme Collège au cinéma, dans tous les cas il est propice à de riches discussions avec un jeune public adolescent.

Au premier abord le film met en scène le parcours initiatique de Nick adolescent albanais tiraillé entre la modernité propre à sa jeunesse et la tradition incarnée par son père et au-delà le clan familial. La géographie, les paysages et les éléments de culture propres à une Europe orientale peu connue des Européens occidentaux que nous sommes sont une invitation au voyage. C’est donc à priori une fiction (nourrie d’une grande force documentaire) qui se passe loin de chez nous, dans un paysage où tout nous paraît étrange, et dans lequel le spectateur tirera un grand plaisir esthétique à se laisser perdre.

  Lire la suite